On Vous Dit Tout

chercher la vérité au delà des apparences et des illusions


 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Les médecins urgentistes entrent en résistance

Aller en bas 
AuteurMessage
Joseck
superstar
Joseck

Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 17/06/2007

Les médecins urgentistes entrent en résistance Empty
MessageSujet: Les médecins urgentistes entrent en résistance   Les médecins urgentistes entrent en résistance Icon_minitime26/8/2009, 11:49

Les médecins urgentistes entrent en résistance

Nous,
médecins urgentistes de toute la France,
annonçons dès maintenant, que quelque soit l'avenir de la loi HPST, en parfaite conscience de la gravité de notre geste, demain nous entrerons en résistance.
Nous continuerons à accomplir la mission que le conseil national de la résistance a souhaitée pour l’hôpital public.
Nous accueillerons à l'hôpital public, en tout temps, en tout lieux, tous les hommes et toutes les femmes qui se tourneront vers le service public de la santé.
Aucun patient n'est une marchandise, nos hôpitaux ne sont pas des entreprises où un pseudo PDG pourra demain décider quels sont les bons et les mauvais soins, quel est le projet médical que les médecins "à la botte" devront mettre en œuvre.
Notre dignité est de refuser de choisir les patients "qui valent la peine". Notre dignité est de voir dans chacun de ceux et celles qui se tournent vers nous des hommes et des femmes souffrant qu'il faut aider au nom de l'humanité, qui n'est pas une valeur de marché.
Nous appelons tous les soignants, s'il le faut, demain, à désobéir à la logique qui nous est imposée malgré tous nos appels à la raison.
Nous préférons la légitimité à la légalité.
Nous préférons les valeurs humaines à la loi.
Nous préférons la dignité aux honneurs.
Il n'existe pas de délit de solidarité.
Nous entrons en résistance parce que nos valeurs sont différentes de celles de cette loi, nos valeurs sont celle du Conseil National de la Résistance et de notre république : "liberté, égalité, fraternité ".


Signer la pétition

Il y a 3986 Signataires dans cette catégorie

http://www.amuf.fr/joomlapetition/1427.html
Revenir en haut Aller en bas
Fleur de Diamant
Modo
Fleur de Diamant

Nombre de messages : 1101
Age : 59
Localisation : Hémisphère Sud
Date d'inscription : 17/06/2007

Les médecins urgentistes entrent en résistance Empty
MessageSujet: Re: Les médecins urgentistes entrent en résistance   Les médecins urgentistes entrent en résistance Icon_minitime5/5/2010, 10:29

Les médecins urgentistes n'ont pas fini d'en voir des vertes et des pas mûres au regard de cette nouvelle loi qui a été présentée au conseil des ministres :

Citation :
Le projet de loi sur la psychiatrie
est passé en Conseil des ministres




SANTE - Au menu: soins en ville sans
consentement, nouveau mode d'hospitalisation...

Annoncé en 2008
par Nicolas Sarkozy,
le projet de loi sur la psychiatrie
a enfin été présenté ce
mercredi en Conseil des ministres par Roselyne Bachelot. Le texte
prévoit des soins sans consentement. Les psychiatres de villes pourront
désormais délivrer ce type de soin «sous la responsabilité du médecin
de l'hôpital qui suit le patient», annonce la ministre de la Santé dans
Libération. «C'est une loi importante car elle
remplace la notion d'hospitalisation par celle de soins», estime la
ministre.
Ce texte concerne 70.000 patients par an qui souffrent de troubles
rendant impossible leur consentement aux soins et vise à leur offrir
«une meilleure prise en charge», à «assurer leur sécurité et aussi celle
des autres», ainsi qu'à «garantir aux patients le respect de leurs
droits fondamentaux», a annoncé Luc Chatel en
rendant compte des travaux du conseil.
Nouvelle possibilité d'hospitalisation


Concernant les sorties d’essais, le texte prévoit qu'«un collège de
soignants (deux psychiatres et un cadre infirmier) aura pour mission de
fournir un avis écrit au préfet sur les sorties d'hôpital pour les
patients en hospitalisation d'office ou hospitalisés en unité pour
malades difficiles», précise la ministre. Le dispositif prévoit
également une observation du malade «pendant 72 heures à l'hôpital»,
avant que «le médecin décide s'il est soigné sans consentement à
l'hôpital ou en ambulatoire». La dernière loi sur l'hospitalisation
sous contrainte remonte à 1990.
Le projet de loi institue également une nouvelle possibilité
d'admission en soins sans consentement lorsque la personne, «sans
constituer un trouble grave à l'ordre public (...) doit recevoir des
soins immédiats, notamment en raison d'un péril immédiat, imminent, et
qu'aucun tiers n'est présent pour en faire la demande», a annoncé Luc Chatel.



Il y a des personnes qui risquent de profiter de ceci :

Citation :
Le projet de loi institue également une nouvelle possibilité
d'admission en soins sans consentement lorsque la personne, «sans
constituer un trouble grave à l'ordre public (...)
pour faire interner des parents avec qui ils pourraient être en désaccord... Triste France !

_________________
J'espère qu'un jour, tous les êtres s'aimeront.
Revenir en haut Aller en bas
 
Les médecins urgentistes entrent en résistance
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les médecins notés par leurs patients sur Internet
» Les médecins de la Grande Armée
» médecins ouvert aux végés
» A propos de médecins et sorciers.
» WANTED : Scènes de théâtre avec des médecins...?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
On Vous Dit Tout :: Politique :: Politique nationale-
Sauter vers: