On Vous Dit Tout

chercher la vérité au delà des apparences et des illusions


 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Satanos & Vienif : des noces sulfureuses ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Satanos & Vienif : des noces sulfureuses ?   12/8/2009, 03:55

Un autre rapport sur cette réunion secrète :
Citation :


Le 21 mai, la Macedionian International News Agency affirmait qu’« un nouveau rapport du Kremlin sur l’obscur Groupe Bilderberg, qui tenait la semaine dernière sa rencontre annuelle en Grèce, mentionne que les membres de l’élite financière, politique et corporative de l’Occident ont émergé de leur conclave après être parvenus à l’entente selon laquelle il fallait ”complètement” détruire le dollar étatsunien s’ils voulaient continuer leur élan vers un nouvel ordre mondial dominé par les puissances occidentales ». De plus, ce même rapport non confirmé signalait que « lors d’une rencontre secrète à New York convoquée et présidée par David Rockefeller, la majorité des membres les plus riches de l’élite avaient convenu de conspirer
l’effondrement du dollar étatsunien [4]. » Ce rapport, qui n’a pas été reconnu par d’autres sources médiatiques, doit être vérifié.


La réunion secrète des milliardaires
À la rencontre secrète dont il est question « une douzaine des personnes les plus riches au monde, invitées par Bill Gates et Warren Buffet, se sont rencontrées pour une réunion privée sans précédent pour discuter de dons d’argent ». La conférence se tenait à l’Université Rockefeller et comptait des philanthropes notoires tels Bill Gates, Warren Buffett, le maire de New York Michael Bloomberg, George Soros, Eli Broad, Oprah Winfrey, David Rockefeller Sr. et Ted Turner. Un des participants a
déclaré qu’« elle n’était pas secrète [mais plutôt] censée être une réunion entre amis et collègues [et] dont les gens discutaient depuis longtemps. Bill et Warren espèrent le faire occasionnellement. Ils ont lancé une invitation et les gens sont venus ». L’éditrice de Chronicle of Philanthropy, Stacy Palmer, a déclaré : « Vu la gravité de la conjoncture économique, je ne crois pas qu’il soit surprenant que ces philanthropes se soient réunis. Il n’est pas typique qu’ils se rencontrent et se demandent des conseils », a-t-elle ajouté. Les trois hôtes de la rencontre étaient Bill Gates, Warren Buffett et David Rockefeller [5]. [Voir appendice 2 Bilderberg Connections to the Billionaire’s Meeting].






Membre fondateur de Bilderberg David Rockefeller, président honoraire du Council on Foreign Relations,

président honoraire et fondateur de la Commission Trilatérale,

président du Council of the Americas et de la Americas Society,

ancien président et PDG de Chase Manhattan.

À la réunion, « les participants ont refusé catégoriquement de révéler le contenu de la discussion. Certains ont cité une entente visant à garder la rencontre confidentielle. Les porte-parole de MM. Buffett, Bloomberg, Gates, Rockefeller, Soros, de Mme Winfrey et d’autres ont scrupuleusement refusé de commenter, bien que quelques-uns aient confirmé leur présence [6]. » Des reportages indiquent qu’« ils ont discuté de la façon d’aborder la crise mondiale et d’élargir leurs activités charitables pendant le déclin [7]. »

Le journal Times du Royaume-Uni rapportait que ces « éminents milliardaires se sont rencontrés en secret pour envisager la façon dont leur richesse pourrait être utilisée pour ralentir la croissance de la population mondiale [et qu’ils] avaient parlé de joindre leurs forces pour surmonter les obstacles politiques et religieux au changement ».
Fait intéressant, « la séance informelle d’après-midi était si discrète que certains assistants de ces milliardaires se sont fait dire qu’ils assistaient à un “breffage sur la sécurité“ ». En outre, « on a alloué 15 minutes à chacun des milliardaires afin qu’ils présentent leur cause favorite. Pendant le dîner, ils ont discuté de la manière dont ils pourraient choisir une “cause d’ensemble“ pouvant servir leurs intérêts ». Ils ont par ailleurs « convenu que la surpopulation était une priorité ». Ultimement, « ils ont atteint un consensus selon lequel ils cautionneraient une stratégie où la croissance de la population serait taxée de potentielle menace environnementale, sociale et industrielle désastreuse [et qu’ils] doivent être indépendants des agences gouvernementales, lesquelles sont incapables de contrer le désastre imminent [qu’ils] voient tous ».
Un des invités a déclaré qu’« ils désiraient discuter de riche à riche sans craindre que ce qu’ils disent se retrouve dans les journaux, les dépeignant comme un gouvernement mondial de rechange [8]. »

source

A vérifier cependant, comme souligné dans le texte.
Cet extrait sur la même page, à propos de projet de santé et surveillance mondiale incluant l'Europe est pas mal non plus :
Citation :


Selon Jim Tucker, le Groupe Bilderberg travail à la tenue d’un sommet en Israël du 8 au 11 juin, où « les experts internationaux en réglementation [pourront] aborder la situation économique actuelle dans un forum ». En ce qui a trait aux propositions de Carl Bildt concernant la création d’une trésorerie et d’un département de la santé mondiaux menés par les Nations Unies, le FMI deviendrait le Trésor mondial alors que l’Organisation mondiale de la Santé serait transformée en département mondial de la santé. M. Bildt a également réaffirmé que les « changements climatiques » serviraient de défi clé servant à la poursuite des objectifs de Bilderberg, faisant référence à la crise économique comme « une crise ne se produisant qu’une fois par génération alors que le réchauffement climatique est un défi qui n’arrive qu’une fois par millénaire ». Il a aussi prôné l’expansion de l’ALENA à travers l’hémisphère occidental dans le but de créer une Union américaine en utilisant l’UE comme « modèle d’intégration ».

Le FMI aurait envoyé un rapport au Groupe Bilderberg préconisant son ascension à titre de département mondial du Trésor et « le secrétaire étatsunien au Trésor Timothy Geithner a cautionné ce plan avec enthousiasme, bien qu’il n’ait eu aucune assurance qu’il en serait le dirigeant ». Geithner a ajouté qu’« [ils] espéraient pouvoir travailler avec l’Europe à un cadre mondial, à une infrastructure mondiale pouvant effectuer une surveillance mondiale [10] ».

Donc cette réunion en Israël a du déjà avoir lieu....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Satanos & Vienif : des noces sulfureuses ?   2/9/2009, 10:04

Suite à ce message transmis par Simpson
ici
Citation :
Pas de CRISE pour les labos.

SANOFI – AVENTIS, vous connaissez…. Profits et licenciements.

Au cours des six premiers mois de l’année, le groupe pharmaceutique français Sanofi – Aventis, 4èm mondial,
a encaissé 4,4 MILLIARDS d’euros de bénéfices (22,3 % par rapport à la même période 2008),
tandis que son chiffre d’ affaires (14,5 milliards) a augmenté de 6.7 %.

Ces résultats sont « excellents », a commenté son grand patron, Chris Viehbacher
(Et po vit pas chère), qui, ces derniers mois,
a consacré des sommes importantes au rachat d’autres entreprises du secteur
( petits poissons gare à vous !).

Loin d’ être en danger, le groupe Sanofi- Aventis programme pourtant un plan
de 1 300 suppressions de postes ( dont 850 de chercheurs…mdr)
et la fermeture de plusieurs sites de recherche et de production en France et à l’étranger.

Source viva.presse.fr



A le TOUJOURS PLUS , jamais assez !



Homèr a moins.

Je signale cette video de Michel Collon, qui lors d'une conférence à propos de Chavez pour mettre à plat le défi qu'il a entrepris de lancer avec le peuple vénézuelien contre l'impérialisme US avec toutes les complications et expérimentations que cela implique (sans compter les dénigrements dont il est médiatiquement objet), traite aussi des multinationales fort bien portantes qui ont pour stratégie de virer les employés dans un but de récupérer du fric par les montées en bourse que ces plans de suppression de postes provoquent (d'après ce que j'ai compris) :
Rien à faire des gens qui se retrouvent sans emploi !
Avec aussi, au passage, un rappel historique sur la stratégie des USA lors de la 2ième guerre mondiale : faire durer la guerre aussi longtemps que possible, quelque soit le camp à soutenir, puisque "grâce" à cette guerre, Rockfeller avec sa société Exxon fournissait du pétrole à Hitler ce qui a permis aux USA de s'enrichir au point de devenir la première force mondiale tandis que les pays impliqués dans ce conflit mondial se retrouvaient exsangues.
Moi j'appelle ça une stratégie de charognards.
Il parle également des vrais décisionnaires de ce monde, ces cercles de grosses fortunes se réunissant secrètement tandis que les politiques médiatisés ne seraient que des pantins.
Il explique notamment tout le système de pillage de la part des pays occidentaux : colonialisme et néo-colonialisme, qui se sont enrichis et engraissés par génocides, esclavages, et pillages, en citant Balzac :
"Derrière chaque grosse fortune se cache un crime" : un clin d'oeil à Satanos &Vienif.
Revenir en haut Aller en bas
 
Satanos & Vienif : des noces sulfureuses ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Saint Jean Eudes et commentaire du jour "Heureux les invités aux noces de l'Agneau"
» Les noces de Cana
» Le miracle des noces de Cana
» Les noces de Cana
» Les invités aux repas de noces

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
On Vous Dit Tout :: Santé :: Coup de gueule et réflexions perso-
Sauter vers: